cadre1
cadre1

VOS PAGES FAVORITES
cadre1
cadre1

VIE LOCALE - Patrimoine

Eglise
Site Clunisien
La Fédération des sites clunisiens a pour objectif de rassembler les lieux qui, en Europe, ont contribué à l'extraordinaire rayonnement de l'abbaye de Cluny (Borgogne du sud), du Xème au XVIIIème siècle ! :

rayonnement spirituel, artistique, économique, politique et social. Les moines de Cluny furent à l’origine de l’émergence de centaines de bourgs et de villes. Chacun d’entre eux est détenteur d’une parcelle de cet héritage culturel européen unique. L'église de notre commune fait partie intégrante de ce patrimoine. Sa nef, à cinq travées, voûtée d'ogives, est flanquée de deux collatéraux voûtés d'arêtes. Précédée d'un porche occidental au-dessus duquel s'élève un clocher carré, elle est suivie d'un transept aux bras non saillants et d'un choeur à chevet plat. L'élévation à deux étages compte grandes arcades et petites fenêtres ; la décoration comporte des chapiteaux à feuilles d'eau plates ou à crochets, et quelques têtes sculptées. Des traces archéologiques restent à déchiffrer pour connaître les imbrications de constructions antérieures (des inscriptions romanes du XIe siècle attestent de trois consécrations d'autels) et les remaniements ultérieurs. Les deux chapelles des absidioles ouvertes sur les croisillons du transept et le rez-de-chaussée du choeur sont les parties les plus anciennes (XIIe siècle). Au premier étage du clocher, des peintures murales (fin XIIIe ou début XIVe siècle) développent les cycles des saints Marcel et Valérien et celui de sainte Catherine. La partie supérieure est due au cardinal-prieur Jean Rolin (1408-1483). Les bâtiments claustraux ont été détruits en 1793-1795, de même que le second clocher, dit des moines, à la croisée du transept.

Le réseau des sites clunisiens est un grand itinéraire culturel du Conseil de l’Europe, dont fait partie l'Eglise de Saint-Marcel depuis 2005.

Liens vers les sites de la Fédération : www.sitesclunisiens.org et www.clunypedia.org

 
Culture
Le Réservoir
Partie de l’ancien atelier-garage du « Tacot », petit train à voie métrique St-Marcel / Chalon / Mervans, le Réservoir fut pendant la première moitié du siècle dernier, le symbole du voyage ferroviaire local.

L’idée d’y créer un équipement culturel, du type « réservoir » à idées et à projets, le propulse aujourd’hui au rang de symbole du voyage virtuel de l’esprit. Un voyage aussi récréatif que culturel et artistique, en direction des jeunes et des groupes, mais aussi d’un large public en quête de culture dans la nouveauté.
Cet ancien bâtiment situé à l’extrémité de la rue Papin, dans le quartier de la Villeneuve a vu le jour au tout début des années 1900, après que furent déclarées d’utilité publique les lignes ferroviaires St-Marcel-St-Martin (1901), St-Marcel-Chalon (1903) et enfin St-Martin-Mervans (1905). Ce réseau était exploité conjointement par la CFD, Compagnie des chemins de fer d’intérêt local de Saône et Loire et par deux concessionnaires MM. Coignet et Grosselin, jusqu’à son rachat en 1924 par le département.
Trois travées constituaient ce corps de bâtiment, et c’est là que les opérations de réparations, dites lourdes, sur le tacot étaient entreprises : une travée équipée d’un pont roulant et deux autres travées affectées au garage et à l’entretien de routine et aux réparations mineures. Bureau du chef d’équipe, magasin de pièces détachées et vestiaires complétaient cet équipement. A l’arrière, “Le Réservoir” d’eau d’une contenance de 25 m3 voisinait avec le bureau du chef du dépôt, construit plus tard. Sur des voies métriques, implantées le long des chaussées routières, à l’exception d’une incursion en terrain maraîcher du côté des Rues et du Rosoy, avec une signalisation réduite à quelques panneaux triangulaires représentant une loco crachant un panache de fumée, le tacot assura jusqu’en 1930 deux aller-retour quotidiens. La Compagnie devenue la RTSL (Régie des Transports de Saône-et-Loire) privatisée en 1987 sous le signe RSL (Rapides de Saône-et-Loire) mit en service en 1936 des lignes d’autobus.

 
Histoire
Le Conseil de l'Europe
L'idée du Conseil de l'europe est de montrer de façon visible, à travers le voyage dans l'espace et dans le temps, que le patrimoine des différents pays d'Europe constitue en fait un patrimoine commun.

Les itinéraires permettent également d'illustrer concrètement les valeurs fondamentales du Conseil de l'Europe : la diversité et l'identité de la culturelle européenne, les échanges et l'enrichissement mutuel.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Mentions légalesPlan du siteContacts
Mairie : Place de l’Église - BP 10034 Saint-Marcel - 71328 Chalon-sur-Saône Cedex / Tél. 03 85 42 43 60 / Fax 03 85 42 75 18